Pratique de l’accent tonique

[…] L’accent tonique du français est essentiellement démarcatif, c’est-à-dire qu’il découpe l’énoncé en unités de sens. Lorsqu’un mot est employé seul, l’accent tombe sur la dernière syllabe. Dans un énoncé, cependant, les mots sont répartis en groupes formant une unité syntaxique et sémantique (ou de sens), c’est-à-dire en syntagmes. L’accent principal est alors sur la dernière syllabe de chaque syntagme, éventuellement en alternance avec des accents secondaires, moins marqués, tombant sur la dernière syllabe de certains mots.

Exemples :

– télévision [télévizj7] (té-lé-vi-zion)

– idéaliste [idéalist] (i-dé-a-list)

– orange [OR2G] (o-range)

neige [nE:G] (nège)

– la télévision de ma voisine. [latélévizj7demavwazin] (la-té-lé-vi-zion-de-ma-voi-zine)

– Depuis qu’il est parti, rien ne va plus. [depHikilEpaRti Rj8nevaply] (de-pui-ki-lè-par-ti-rien-ne-va-plu)

L’accent expressif (ou d’insistance) est moins systématique; il n’est pas obligatoire et sa place est en fonction de la volonté du locuteur. Cet accent permet d’insister sur un élément particulier et, par le fait même, d’orienter l’interprétation de l’énoncé.

Exemples :

Tu prends les commandes. [tYpR2lEkOm2d] (tu-pran-lè-ko-mande)

– Je croyais qu’il avait un chien, pas deux! [GekRwajEkilavE6Sj8pad0] (je-croi-yè-kil-a-vè-un-chien-pa-deu)

Source : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4511

 

Autre définition : Se former à l’interculturel – Éditions Charles Léopold Mayer, p,13

Capture d’écran 2015-04-19 à 15.59.33

 

 Pratique

 

 

➛ Cinéma français : http://www.cinemafrancais-fle.com/ . Choisissez des extraits, écoutez et imitez les actes de paroles.

 

➛ Théâtre – Le bourgeois gentilhomme de Molière : Pratique de la prononciation des voyelles et des consonnes avec humour!

 

➛ Gymnastique vocale : Tableau de l’alphabet phonétique international (API)