On a beau organiser des campagnes de prévention et dire non à l’intimidation, chaque jour, le « Far Web » se fait plus menaçant et violent. Au point où plusieurs personnes se demandent comment se défendre de ces agresseurs virtuels.

Luc Boulanger, La presse, 12 août 2016

 

Le moment de panique qui a saisi ce week-end le Minnesota et New York a sans doute été mal vécu par l’équipe d’Hillary Clinton. Car celle-ci le sait bien : la candidate démocrate aura beau délivrer les promesses les plus alléchantes, elle risque de ne pas faire le poids si un nouvel attentat d’envergure se produit sur le sol américain

Alexandra Schwartzbrod, Libération, 18 septembre 2016

 

Le ministre des Finances Carlos Leitao a beau se montrer réticent à hausser le salaire minimum à 15 $, les promoteurs de cette idée n’ont pas l’intention de lâcher prise. De son côté, la représentante des petites entreprises voit dans un tel salaire minimum une véritable « catastrophe » pour les PME.

Lia Lévesque, La presse, 16 août 2016

 

Les Québécois ont eu beau sortir l’Église catholique et ses nombreux rites religieux à grands coups de pied dans les années 60, ils demeurent néanmoins attachés à la pratique de rituels. « C’est dans notre nature », pense Chantal Dauray, auteure du livre Réinventez vos cérémonies, fêtes et rituels (Stanké, 2004) et du blogue nosrituels.com.

Mélissa Proulx, Voir, 24 février 2011

 

_Dossier  

Avoir beau 

 

Expression utilisée dans une phrase pour exprimer une tentative d’action ou de réalisation, mais toujours suivie d’une réussite partielle ou d’un échec, ce qui est exprimé dans une autre proposition.

Exemple tiré de l’article :

Phrase 1 = « Les Québécois ont eu beau sortir l’Église catholique et ses nombreux rites religieux à grands coups de pied dans les années 60… » : il s’agit d’une tentative car ils ont essayé de séparer de l’église catholique.

Phrase 2 = « … ils demeurent néanmoins attachés à la pratique de rituels. » : Il s’agit de la réussite partielle de l’action mentionnée dans la phrase 1, c’est-à-dire qu’ils se sont séparés de l’église en partie mais qu’ils y sont toujours attachés dans leurs rituels.

 

Capture d’écran 2015-04-28 à 17.26.57Remarquez la concordance des temps !

  • Quoi ! Tu as encore échoué à cet examen
  • Je ne sais pas ce qui se passe ! J’ai beau étudier, je ne réussis pas. (présent)
  • Mes collègues ont eu beau se dépêcher ce matin, elles sont quand même arrivées en retard à cause de la panne de métro. (passé composé)
  •  Si tu savais… Il ne m’écoutait jamais ! J’avais beau lui répéter cent fois la même chose, il finissait toujours par n’en faire qu’à sa tête. (imparfait)
  • J’aurais beau suivre un régime, jamais je ne pourrais ressembler à ces mannequins anorexiques. (conditionnel)

 

Capture d’écran 2015-03-28 à 17.50.30A vous !

  • Dans quel contexte personnel et professionnel utiliseriez-vous cette expression ? Rédigez deux phrases.

 

 

_LienCapsule vidéo

Bernard Cerquiglini, éminent linguiste et spécialiste reconnu de la langue française vous propose cette capsule vidéo pour expliquer l’expression avoir beau sur le site de TV5MONDE. Visionnez-la ici !