Pendant que les églises se vident, le Centre Bell ne dérougit pas. La ferveur religieuse serait-elle passée du catholicisme au hockeyisme? Pour pouvoir faire des parallèles, il fallait, d’abord, définir la religion, sous le plan politique, culturel et linguistique entre autres. ☊ Entretien avec Olivier Bauer, professeur agrégé à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal, l’un des auteurs de l’ouvrage Existe-t-il une religion nommée : le Canadien de Montréal ? 

Source : Émission radiophonique Vous êtes ici, 2008, animé par Patrick Masbourian.

 

[…] Olivier Bauer et Jean-Marc Barreau, les deux auteurs, recourent à la métaphore du sport comme religion pour analyser le pouvoir d’attraction qu’exerce le célèbre club de hockey sur la population québécoise. Mais comment parler du Canadien comme religion sans se poser en même temps la question de la place et du rôle de la religion au Québec? L’ouvrage, on s’en doute bien, n’apporte pas des réponses définitives à la question. Mais il présente l’intérêt d’ouvrir des pistes de réflexion passionnantes.

Olivier Bauer a joué 15 ans comme gardien de hockey. Il est professeur à la faculté de théologie et des sciences des religions de l’Université de Montréal. Ses travaux et ses recherches portent sur la ritualité, la transmission de la foi, l’inculturation du christianisme et la théologie de la nourriture.

Jean-Marc Barreau est prêtre et ceinture noire de judo. Il a une maîtrise en éducation physique et sportive. Il détient également une maîtrise et un doctorat en théologie.

Source texte et image : http://olivierbauer.org/sport-et-religion-2/publications/la-religion-du-canadien-de-montreal/