♫  Dans son dernier album elle met sa voix au service des mots et de la musique en arabe, en français et en anglais. D’origine kabyle, elle a grandi et étudié à Alger. Elle vit depuis plus de 10 ans en France. Elle était venue à Montréal pour l’édition 2012 du Festival international de jazz. À quand un retour ?

 
« Je suis agacée par les clichés. Le monde arabe est très vaste et je suis triste qu’on l’associe souvent au terrorisme. J’ai vécu la guerre civile en Algérie, j’ai souffert du terrorisme comme beaucoup de gens. C’est injuste qu’on nous associe à cette image, injuste pour tous les journalistes qui sont derrière des barreaux. Je voulais parler de la face cachée du monde arabe », continue-t-elle. Lire la suite…

Extrait de l’article Souad Massi chante une face cachée du monde arabe : ses poètes, publié le 2 avril 2015 dans le Al Huffington Post.