Non, il ne s’agit pas d’une poupée mais presque ! C’est l’exposition détonnante mais nécessaire du mannequin québécois Zoé Duchesnes qui pose un regard à la fois personnel et introspectif sur le culte de l’image et les représentations associées au corps de la femme. Dérangeant à souhait !

 

« J’ai représenté mon intérieur par cette Poupée qui vient décrire ce qui m’était indescriptible avec des mots, explique-t-elle avec simplicité et franchise. Quand on est petit et qu’on joue à la poupée, on laisse nos émotions passer à travers elle. J’ai utilisé ce moyen pour raconter ce qui se passe à l’intérieur de moi. » Et l’histoire n’est pas cousue de fil rose. Elle raconte, de manière symbolique, la désillusion, la solitude, l’exploitation du corps, les troubles alimentaires, la fuite. 

Extrait de l’article Exposition poupée : l’être derrière le paraître, publié dans La presse le 11 avril 2015 par Isabelle Morin

 

Pour en savoir plus : www.poupee.ca

 

Source photo : Flickr