Trop de formules de politesse ?

 


 

 

Les Québécois sont-ils polis ?

Un simple oui ou non ne suffira pas à répondre à cette question ! Intéressant de constater que les générations affirment que la précédente est plus polie que la suivante… Peut-être est-il temps de porter un regard plus ouvert sur les rapports sociaux ?

Nous nous conformons tous à des codes et usages en société comme le souligne Laurent Turcot, professeur d’histoire à l’Université du Québec à Trois-Rivières qui vient de publier Une histoire de la politesse au Québec – Normes et déviances, XVIIe-XXe siècles : 

 » Ce n’est pas vrai qu’on est impoli ou que la politesse se perd. On est beaucoup plus poli qu’on ne le croit ! Sans nous en rendre compte, on suit des règles civiques qui nous permettent de vivre en société de façon civilisée. »

Si les avis divergent dans l’article Les Québécois sont-ils polis ? publié le 18 avril 2015 dans La Presse par Nadielle Kutlu, il a le mérite de nous faire réfléchir à l’importance que l’on accorde aux codes, normes et usages dans une société ou un groupe donné. Ils ne sont ni stables ni identiques d’un groupe à l’autre, d’une société à l’autre, d’une culture à l’autre… Pourtant on remarque que la politesse existe partout même si ses manifestations en sont différentes comme en témoigne cet ouvrage collectif Le tour du Monde de la politesse.

Capture d’écran 2015-04-19 à 15.59.33

– Quelle est votre définition de la politesse ?

– Quelles actes seraient qualifiés d’impolis par vos parents ? par vous-même ? par votre meilleur(e) ami(e) ? par votre voisin(ne) ? au travail ? Avec quelles conséquences ? 

– Pour vous la politesse est-elle synonyme de respect ?

– Pouvez-vous vous rappelez-vous une anecdote, un fait vécu ou un témoignage que vous avez vécu ou perçu comme de la politesse ou de l’impolitesse ? Pourquoi selon vous ? Quelles en ont été les implications ?

 

_DossierUtilisez des expressions pour exprimer vos réactions, vos émotions, …

Ça me dépasse, ça me fait de la peine, ça me révolte, ça me déprime, ça me dérange, ça me fâche, ça me fait peur, ça me rassure, ça me rend malade, nerveux, triste, malheureux, ça me mets mal à l’aise, ça m’amuse, ça me fatigue, ça m’est égal, indifférent, etc.

 

 

Capture d’écran 2015-04-26 à 09.16.05Écoutez l’émission La politesse de Radio Canada ; elle vous aidera peut-être à répondre à ces questions mais surtout à y réfléchir !